Un élément clé de l’ARN se serait formé sur les comètes

La recherche de l’origine de la vie sur Terre est avant tout une question de chimie. En effet, tous les organismes vivants sur la planète ont un point commun : leur matériel génétique est conservé sous la forme d’ADN ou d’ARN. Ces macromolécules sont complexes et correspondent à un assemblage d’éléments plus simples. Mais comment « ces briques élémentaires » se sont-elles formées ? Une hypothèse est que ces composés sont nés lors de processus chimiques à la surface des comètes glacées. Or de nombreuses observations confirment le présence d’acides aminés (constituants des protéines) et de bases azotées (éléments des acides nucléiques tels l’ADN et l’ARN) sur des comètes. Pour étudier les réactions chimiques qui s’y déroulent, une équipe internationale comprenant des chercheurs de l’Institut de chimie de Nice, de l’Institut d’astrophysique spatiale à Orsay et du synchrotron Soleil, a reproduit les conditions qui règnent sur une comète dans une enceinte artificielle. L’analyse a montré la présence de ribose, un sucre qui sert de « colonne vertébrale » à l’ARN.

Sourced through Scoop.it from: www.pourlascience.fr

See on Scoop.itartslogic

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s